Au son du Moulin Blues & Gin

Le soleil, l’air frais, les amis, le gin et bien sûr le Blues nous ont tous réunis ce w-end du 30-31 juillet et 1 er août sur le site bucolique et enchanteur du Moulin Michel à Bécancour/Gentilly. Plusieurs prestations musicales de nos meilleurs artistes Blues québécois et canadiens nous attendaient sur l’une des trois scènes aménagées et ce, tout au long de la fin de semaine.

Pour débuter cette fin d’après-midi du vendredi en douceur, quoi de plus agréable que South Breeze. Ce duo composé de Mo Blues et Guy Marcotte pour nous mettre dans l’ambiance. Nous avons pu les voir et les entendre à plusieurs reprises au cours du week-end. Devant un bon repas chaud et succulent apprêté par le chef Michel avec des produits du terroir tel que le porc, le bœuf et même le Wapiti…ou en sirotant de bons cocktails préparés par Bruno le mixologue et ses acolytes avec les gins des distilleries Wabassso, Du Quai et Stadaconé. Par la suite, une prestation de Richard D’Anjou et son band. Ancien chanteur et créateur du groupe de Too Many Cooks, il a revisité quelques-uns de plus grands succès de l’époque pour le plaisir des spectateurs présents.

L’excellent Ben Racine Band a ouvert le bal de la scène principale vers 19h00 nous proposant plusieurs pièces de leur plus récent album  » Live à Montréal » , où ils nous ont transportés dans une soirée à la swing des années 50-60. Des chansons très dynamiques… aux plus langoureuses comme Cuttin’in une des belles ballades de leur album. Pour l’instant d’une soirée, ils ont combiné les talents de Moose Mousseau leur saxophoniste à celui de Mark LeClerc (Fuel Junkie). Un amalgame de notes vibrantes, sensuelles et bien senties tout au long du spectacle. Un band d’une intensité remarquable avec une symbiose incroyable.

Par la suite, c’est l’harmoniciste (Mon MEILLEUR) Guy Bélanger qui a pris la scène d’assaut. Un voyage musical à travers son répertoire d’Eldorado, de ses anciennes compilations et celui de ses pairs. Nul besoin de le présenter, nous n’avons eu qu’à fermer les yeux, inspirer un bon coup et se laisser enivrer de sa belle musique transmise avec émotion et ce dans toute la splendeur émotive qu’on lui connait….

Ce samedi, dans un petit boisé, où était aménagée une petite scène intimiste nous avons eu droit un happening acoustique diversifiant en compagnie de l’artiste aux multiples talents Dwane Dixon… avec son charmant accent anglophone, il nous partage plusieurs de ses compositions ainsi que ses coups de cœur Blues.

Ses mentors préférés, tels que Buddy Guy, Muddy Waters, Santana et une reprise acoustique de Tush de Zz Top (Afin de souligner la perte cette semaine de leur bassiste Dusty Hill). Agréable moment passé à lui donner la réplique de quelques refrains connus. Un quasi deux heures de pur plaisir sous les chauds rayons du soleil…

Par la suite, quoi de mieux pour nous dégourdir que Riot and the Blues Devils. Dès le début, ça n’a pas été long qu’ils ont ouvert la machine ! On est tous devenus survoltés, ça rentrait au poste mes amis ! Avec la fougue passionnelle et disjonctée qu’on lui connait, Michel Hains a fait vibrer ses claviers et B3 comme il se doit.

Ils ont revisité quelques pièces de leurs 5 derniers albums ainsi que divers succès Blues d’artistes légendaires. Oh yeah, comme Riot l’a si bien chanté  »Lets the good times roll » ça fait du bien de les entendre et de partager notre bonne humeur avec eux.

Pour poursuivre dans la même veine, ils ont fait la route depuis Toronto, Les BlackBurn Brothers sont arrivés enthousiastes et souriants devant une foule déjà conquise et en attente de réjouissances festives….

Et c’est exactement ce qu’ils nous ont livré avec leur musique à saveur funky/Blues. La section  »Brass » était en feu, des rythmes endiablés, des solos vigoureux, il n’en fallait pas plus pour que le party pogne dans place !!! Les spectateurs se sont réunis au parterre devant la scène pour danser. Ça fait un bien énorme au corps, au cœur et à l’esprit de pouvoir enfin se dégourdir, lâcher son fou et ce dans un bonheur des plus savoureux. Et comme Brooke, chanteur, lead guitare du groupe l’a si bien mentionné le bonheur c’est  »both ways » car  »We… Need…LIVE… Music… Now ! Ce fut une soirée fabuleuse, remplie de bonne musique.

Pour cette dernière journée,

Shawn MCPherson aux harmonicas en duo avec le guitariste Justin St-Laurent au jardin du Moulin où les gens attablés devant un bon repas et un drink les encouragent ardemment par leurs applaudissements.

Vers 17 hrs Normand Picard et sa belle gang de Red’n Blues Band sont montés sur les planches avec une aisance digne des plus grands. Dans un répertoire assez versatile, ils nous ont interprété plusieurs bons vieux Blues de BB King, Coco Montoya, Macéo Pinkard et j’en passe. Ce fut un moment merveilleux en leur compagnie, où on a pu encore là se trémousser allégrement !

Et pour conclure cette première édition d’Au son du Moulin Blues & Gin c’est Jack DeKeyzer qui a eu l’honneur de nous divertir. Passant d’un Blues Rock puissant au Boogie Blues enlevant, ils nous ont servi un excellent show rempli de rythmes divers, entrecroisés de solos de bass, drum et saxophone.

Jack s’est permis un petit bain de foule tout en jouant de la guitare et ce à travers les fanatiques survoltés et contents de participer à cette joie collective. Vibrant, rythmé et sensuel à la fois, le son du saxophone joué par Richard Thorton était des plus séduisants. L’orchestre de Jack De Keyzer est aguerri et vraiment plaisant à entendre. On en aurait écouté encore jusqu’aux petites heures. Ce fut des instants de magie, des moments intenses qui sont venus chatouiller tous nos sens. Messieurs De Keyzer, Thorton, Donaldson et Duffy, encore une fois merci pour votre présence, vos sourires, et votre performance endiablée qui fut encore une fois éblouissante !

La qualité des artistes sur place ne ment pas, car la majorité ont été en nomination et/ou récipiendaire de plusieurs récompenses au Maple Blues Awards, Junos et même couronnée à L’International Blues Challenge à Memphis. Et depuis plus d’un an et demi de réclusion, ils ont été les derniers à pouvoir reprendre leurs activités artistiques, d’où l’importance de les chérir, de les encourager, de les remercier en vous procurant sur place un t-shirt, un cd ou un item promotionnels à leur effigie !

Chapeau à toute l’équipe pour leur première édition d’Au Son du Moulin Blues & Gin. Nous avons été accueillis avec sourires et gentillesse. Nos besoins de fraterniser, de festoyer et de partager furent assouvis grâce aux organisateurs tels que Céline Thibodeau, Jean Philibert, Brian Slack, ainsi que tout le staff du Moulin Michel, les bénévoles, les artistes, La Société Blues de Montréal et tous ceux qui nous ont offert ce superbe festival gourmand tout en saveur qui fut agrémenté par des ateliers gustatifs de Gin, de bons repas et de prestations musicales dans ce site enchanteur à Gentilly. La récidive de cet événement ne se fera pas attendre car à la toute fin du spectacle, ils nous ont confirmé qu’ils seront de retour l’an prochain pour une deuxième édition aux mêmes dates soit du 30-31 juillet et 1 er aout de 2022.

Existe-t-il quelque chose de plus bénéfique pour l’âme que de partager nos connaissances musicales, nos goûts et notre joie de vivre avec tous ces amateurs de la plus belle musique du monde qu’est le Blues ? On est tous d’accord de dire que la musique c’est rassembleur et que celle du Blues rend heureux … Vous souhaitant, un bel été à tous, soyez prudents et surtout SOYEZ PRÉSENTS ! BluesQuebec continue sa route vers les autres festivités musicales un peu partout en province et nous serons là avec vous à vivre et partager cette saison estivale au rythme du Blues.

Nathalie Leblond BluesQuebec.com

Jean-François Desputeaux Crédit Photos

Brian Slack crédit photo Shawn McPherson et Moulin Michel crédit photo Richard D’Anjou

Pour voir le reste des photos, rendez-vous à la galerie juste ici —>

https://bluesquebec.com/2021/08/08/au-son-du-moulin-blues-gin-de-becancour-30-31-juillet-et-1er-aout/

2 Comments:

    1. Merci à vous tous Céline d’avoir organisé un si bel évènement Blues, à l’an prochain certain !

      Nathalie L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *