Superbe week-end Blues à Trois-Rivières

suite… Vendredi soir

Je parle au présent de ces soirées, car j’aime vous transmettre l’émotion vécue en temps réel

Kenny  »Blues Boss »Wayne

À 76 ans, peut-on encore avoir la fougue et la soif de la scène? Absolument, le présent exemple c’est l’Américain devenu canadien au début des années 80 Kenny  »Blues Boss »Wayne. Vêtu élégamment d’un costard d’un jaune éclatant, coiffé d’un chapeau blanc à plume, il s’assoit et pianote quelques notes afin d’ajuster le tout et il part dans un tourbillon de style allant du Boogie Blues, au gospel , swing, R&B pour notre plus grand plaisir.

Plusieurs compositions ainsi que quelques interprétations dont Blueberry Hill de Fat Domino que l’on a reconnu et fredonné avec lui. Sa voix posée nous transmet la quiétude et en même temps tout plein de variantes musicales harmonieuses. Pour cette soirée, il était accompagné par l’excellent Ben Racine Band que l’on a pu entendre hier soir en prestation avec Dawn Tyler Watson.

Guy Bélanger

Les sœurs Rebecca et Megan Lovell des Larkin Poe ont du annuler leur venue en raison des mesures restrictives imposées …. Mais l’équipe de Trois-Rivieres en Blues ont placé à cette plage horaire Le meilleur harmoniciste que l’on a au Québec Guy Bélanger.

Malgré le fait que je suis à ma troisième présence à ses spectacles depuis mai dernier, j’ai toujours de bons mots à son égard, car j’aime profondément cet artiste. Il possède un don à faire vibrer ses harmonicas comme pas un. Tantôt subtil, émouvant ou bien très festif, il sait y faire. Dawn Tyler Watson est venue à son tour chanter avec lui, Dark side of the road . De plus, elle trompette avec sa voix une mélodie qu’elle challenge avec Guy… Nous présentant quelques pièces de son nouvel opus Eldorado dont j’ai eu le privilège de faire la critique ainsi que des souvenirs musicaux connus. Des vibrantes émotions transposées de son âme au nôtre par son souffle magique. Des duels entre lui et Rob McDonald à la guitare ou avec Marc André Douin qui fait résonner sa basse joyeusement. Pour soutenir tous ces échanges musicaux Alain Dufour a assuré à la batterie. Intensité au chant et en mélodie, un moment de magnificence offert par Le Maître de l’harmonica Guy Bélanger !

Colin James

Originaire de Régina, ce chanteur/compositeur de Rock/Blues a été très présent dans les années 80 avec  »Just came back et Why’d you lie » qui a tourné à maintes reprises à la radio. Il est encore aujourd’hui très actif sur la scène Blues Canadienne et Américaine. Colin James a à son actif plus d’une quinzaine d’albums et il est récipiendaire de 6 Junos Awards. Des nominations telles que, meilleur espoir musical, meilleur chanteur et producteur et deux albums Blues de l’année. Eh bien ce soir, il nous en a joué amplement. Très habile encore à la guitare avec des leads solides et sa voix suave toujours juste. Vous saviez que c’est Stevie Ray Vaughan qui lui a donné sa première chance en 1984, l’invitant à jouer avec lui lors d’un rappel ? Et par le fait même, il lui a confié les premières parties de sa tournée…

Il nous a exhibé sa musique explosive dès les débuts. Il a joué ses grands succès de l’époque ainsi que ceux de ses derniers albums Blues. L’harmoniciste Steve Mariner que l’on connait pour sa carrière solo, accompagne à l’occasion M.James et leur collaboration musicale est fabuleuse. Sur scène, ils sont déchainés, se challengent et se complètent à merveille. Il a eu de nombreux changements de guitares dues à l’humidité présente… Colin a pris plaisir à jouer plusieurs covers de James Cotton, ZZ Top, et en rappel la magnifique pièce de Van Morrison Into the mystic. M.James n’est pas à sa première présence à Trois-Rivieres en Blues mais certainement pas la dernière non plus, car on adore cet artiste et souhaite le revoir bientôt. Colin James, énorme merci de votre présence et votre musique énergisante !

Mon père 74 ans et sa conjointe sont venus assister pour la toute première fois à Trois-Rivières en Blues. Ils ont tapé du pied et se sont trémoussé allégrement sur place. Ils ont adoré Kenny Blues Boss Wayne, du Boogie Blues à leur goût, et que dire de la douceur et l’émotion dégagée par Guy Bélanger qui les as enchanté et Colin James les as surpris par son Blues un peu plus rock … Ils ont été impressionnés par la qualité acoustique et visuelle qui s’offraient à eux… Ils sont restés jusqu’à la fin. Ce fut un vendredi soir de magie, et j’étais tellement fière de pouvoir lui faire découvrir ma passion du Blues. Aurons-nous ces nouveaux amateurs assis à l’Amphithéâtre l’an prochain ?

Une soirée chaude, collante mais remplie d’allégresse…

Samedi soir à l’Amphithéatre Cogéco

Night Bluemers

Dès 19h00, c’est l’un des maître d’œuvre du Trois-Rivières en Blues Christian Gamache avec sa belle gang de Night Bluemers qui s’amènent sur les planches pour nous divertir. Tous habile avec leur instruments, ils viennent nous présenter leur tout nouvel album Welcome aboard the midnight train, c’est Normand Béliveau guitariste/chanteur qui entame la première chanson. Ça commence en force, car leur Blues est assez puissant. S’adjoint à eux notre plus belle voix rock au Québec Breen Leboeuf qui avec eux alimente le party. La nostalgie nous gagne à chaque fois qu’on reconnaît les chansons populaires d’Offenbach, mais avec une distinction à la Night Bluemers. Deux autres bières en duo vocal avec le bassiste Jean Boudreau qui a une force vocale similaire à Breen c’est vraiment le fun de les voir tous partager des petits bouts de tounes chacun à leur façon. Les premières notes jouées au clavier par Pierre Verville en ont dégourdi quelqu’uns, nous avons tout de suite reconnu Promenade sur mars. La foule s’est mise à fredonner les paroles qu’elle connaît par cœur ainsi que l’une des plus belles de ce mythique groupe, mes Blues passent pu dans ‘porte. Dawn Tyler Watson s’est ajouté à ces moment agréables, l’instant d’une chanson. Quel délicieux début de soirée….Je vous en reparle d’ici peu car le week-end prochain ils seront au Festival de Blues de Donnacona.

The Legendary Downchild Blues Band

Ils sont originaires de Toronto, c’est l’un des plus vieux bands de musique Blues encore actifs et présents sur scène et ce depuis plus de 52 ans! C’est le guitariste/harmoniciste Donnie Walsh communément appelé Mr. Downchild qui a formé ce groupe en 1969 et depuis, ils n’ont cessé de performer un peu partout sur la planète. Avec leur musique Blues sympathique et rythmée, ils ont influencé les fameux Blues Brothers Dan Aykroyd et le regretté John Belushi. Partageant à quelques reprises la scène avec eux. Avec à la voix Chuck Jackson, ce dynamique chanteur ce n’est que du gros fun noir! Ça swing, ça Blues, let’s go , on est parti pour veiller tard …. Vous avez aussi aux claviers Michel Fonfara, Pat Carey au saxophone, Gary Kendall à la basse et l’un des dernier à rejoindre le groupe en tant que batteur, Mike Fitzpatrick. Du plaisir à profusion, des rythmes variés, enlevants, tout pour nous faire se lever et danser sur place. La foule est en délire ! Nous livrant un amalgame de pièces qui visitent leur trentaine d’albums. Et la fameuse Flip, Flop, Fly à leur façon, qui a été reprise et popularisée par Paolo Noël ici au Québec .

The Legendary Downchild Blues ont remporté à maintes reprise des Junos, Maple Blues Awards pour l’ensemble du groupe, et individuellement comme meilleurs musiciens dans chacune des catégories et ce jusqu’à tout récemment une nomination pour leur album Blues Something I’ve Done. Ils ont été très généreux, et nous avons été enchantés de pouvoir voir et entendre ces légendes du Blues Canadiens. Thumb Up boys !

Sugaray Rayford

Bénéficiaire de plusieurs nominations et prix des prestigieux Blues Music Awards et Grammy Awards, ce chanteur et compositeur Américain, Sugaray Rayford ne passe jamais inaperçu et ce partout où il passe. C’est un amoureux des gens, il adore leur proximité. Pas étonnant qu’il passe une grande partie du temps dans la foule, à chanter, échanger, et prendre des selfies avec la gente féminine toute en pâmoison devant ce colosse gaillard. Toujours souriant, bienfaisant, c’est l’amour qui est au rendez-vous ce soir. Sa musique est entraînante, joyeuse qui lui vient de son enfance où il adorait chanter le Gospel. Cinq albums à son actif, Somebody Save Me étant le dernier, il nous le partage généreusement.

Un charmant bonhomme qui monte sur scène sans setlist, il y va avec l’ambiance et les vibrations que génèrent la connexion avec son public. Se trémoussant de manière subjective qui fait sourire les fanatiques assis devant lui qui en redemandent encore …. Ses musiciens savent très bien où puncher, et quand il part en cavale à travers la foule ils se permettent des extravagances musicales, des solos percutants de part et d’autre qui démontrent toute leur virtuosité. À la demande de Sugaray qui leur réclame une toune rock, à notre grande surprise ils amorcent Comfortably Numb. Et ils la jouent de manière impeccable, nous sommes subjugués par cette habile performance. On se permet de chantonner avec eux… c’est magique ! Avec Sugaray Rayford la communion est parfaite, il n’y a pas de place à l’ennui, ce n’est que pur plaisir !

De merveilleux artistes la plus part Canadiens, Québecois et deux Américains ont su combler les attentes de tout près de 2000 convives venus se remplir l’esprit de plusieurs belles façons à faire oublier le présent quotidien qui a bien changé depuis plusieurs mois .

Ce fut un week-end réconfortant, Trois-Rivières en Blues, un énorme merci pour ces moments de grâce. La musique Blues a été le vecteur de ces instants de béatitude, elle a adouci nos moeurs et a su nous gorger de pétillantes vibrations. À l’an prochain !

Nathalie LeBlond BluesQuebec.com

Jean-François Desputeaux crédit photo

Pour plus de photos

https://bluesquebec.com/2021/08/26/trois-rrivieres-en-blues-2021-jour-2/

https://bluesquebec.com/2021/08/26/trois-rivieres-en-blues-2021-jour-3/

2 Comments:

  1. When our souls meet and we vibrate at the same dyapason … These words come easily to me, It’s was a pleasure. Thank you for your Gospel Blues 😉 Peace, Love & Blues Sugaray Rayford 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *