Une 15 e édition réussie pour Donnacona en Blues

Le 4 août dernier, le festival de Blues de Donnacona a pris son envol et ce jusqu’au 8 août. Dès 17 hre, à la brasserie La Shed avec la musique de l’excellent guitariste Dwane Dixon qui nous a présenté son répertoire et quelques reprises d’artistes aguéris. Au même moment, Little Leslie à la microbrasserie La Fosse a stimulé les festivaliers avec son Roots, Boogie, Blues.

Le band de Québec White’n Blues ont ouvert le bal sur la scène principale avec leurs compositions originales à saveur Blues/Rock. De bons jeux de guitare et une voix sympathique de la part de Vincent-Xavier St-Laurent, à la batterie Jean-Frédérik Hamel et à la basse, le directeur adjoint du festival Steve Hamilton. Leur premier album sortira prochainement et sera assurément un succès. On vous en reparle bientôt…

.

.

Durant ce week-end, plusieurs artistes nous ont fait vibrer. Des incontournables tels qu’Angel Forrest. Les gens adorent cette artiste depuis fort longtemps. Avec ses deux acolytes, ils ont eu du plaisir à nous livrer chacun à leur façon leur passion de la scène. Guy Bélanger, notre meilleur harmoniciste fut son invité et quel plaisir partagé… Plusieurs chansons tirées de son plus récent album Angel ’11 vol 2, nous ont étés jouées. Généreuse, elle a laissé place à de belles surprises , Ricky Paquette nous a offert une chanson de son dernier album Sparks, ainsi que Denis Columbus une de ses compos de son premier album solo ‘’Eleven Dollar Bill’’.

.

.

Dawn Tyler Watson , notre belle Reine du Blues était accompagnée par le dynamique Ben Racine Band. Comme toujours, le plaisir est au rdv. Elle nous ouvre son coeur et nous chante quelques-unes de ses pièces de son album ‘’Mad Love ‘’qui fut couronné d’un Junos pour le meilleur album Blues de l’année en 2020. La pièce Lost est tellement touchante, quand tous les musiciens chantonnent en harmonie la note, hum, hum, hum c’est frissonnant à souhait.

.

Mike Deway que l’on connait tous, avait comme invité Kim Greenwood. Ça faisait longtemps qu’on ne l’avait vu performer sur scène. Nous avons pu voir aussi à deux reprises le guitariste Mark Crissinger et Valérie Clio, qui nous ont tous offert de belles performances.

.

Mais , je dois vous parler de mon coup de coeur …

Quand j’ai vu que ce Londonien, la sensation de l’heure Ben Poole était de la programmation, j’ai capotée ben raide ! Je le suis depuis plus de 2 ans, et je peux vous dire que moi, je savais très bien ce qui s’en venait à Donnacona. Oh boboyyy ! Ce jeune homme de 32 ans, avec sa voix sexy et envoûtante a enflammé la foule dès les débuts… Il se donne comme pas un avec une telle intensité, ses solos sont explosifs et sensuels. Des envolées orchestrales à n’en plus finir.

Il joue de la guitare en tabarslack! On ne peut qu’être participatif à ce spectacle disjoncté ! Il sait s’y faire avec les demoiselles, en évidence et en émoi devant la scène. Son bassiste, Steve Amadeo nous a offert un solo tout à fait percutant, et c’était l’anniversaire de son batteur Wayne Proctor … alors quoi de plus sympathique que de lui chanter la chanson de circonstance. Nous avons tous chantonné en coeur, Happy Birthday to you , Happy Birthday to you …. À la fin du spectacle, torse nu, Mister Poole entreprend une tournée au travers la foule réchauffée. C’était le délire total dans le parterre ! Ce fut mon coup de coeur de cette année et je ne suis certainement pas la seule en voir les gens qui attendent au kiosque pour faire signer leur album et même…. leur poitrine!!!

.

Crédit Photo Annick Dion

Je l’ai revu le lendemain à la microbrasserie La Fosse en trio acoustique. Cette fois-ci plus tranquille que la veille mais tout aussi captivant. Il est venu nous présenter son 7 em album ‘’Anytime you need me’’

.

Philip Sayce se devait d’être à la hauteur de ce que l’on venait de vivre avec son prédécesseur… Et je peux vous dire qu’il a assuré ! L’assistance était déjà crinquée à l’os et Philip n’a fait qu’amplifier ce bonheur. Ce Galois d’origine, maintenant Canadien, ancien guitariste du Jeff Healey Band, a entamé son show avec aplomb ! Un déferlement musical électrifiant, Une cadence vigoureuse, des chansons entraînantes au grand bonheur de cette foule encore ben allumée.

.

.

D’ Austin /Texas Gary Cain Band a enflammé la foule avec ses jeux de guitare rapides, efficaces à saveur Texane. Son slow instrumental A short Furious GoodBye était absolument divin. De même qu’ Alastair Greene, lui j’avais hâte de le rencontrer et d’entendre son Blues Rock. Il est tout à fait séduisant, avec son regard charmant, sa voix, sa prestance et son magnifique sourire. J’ai adoré l’homme, l’artiste humble qu’il est. Ancien guitariste d’Alan Parsons Project, il a déjà joué sur scène avec une multitude d’artistes connus. Il nous a exécuté toute qu’une performance en nous jouant plusieurs pièces de son plus récent album The New World Blues

.

Une belle découverte qui m’a totalement abasourdie, c’est le jeune homme de 28 ans de Varennes, que je ne connaissais pas, le charmant Raphaël Denommé. De par son esprit, son approche artistique et sa voix posée, il est profondément venu me toucher. D’une tendresse ravissante, il nous chante sa timidité, sa simplicité de la vie, sa passion à travers ses compositions et ce, dans les deux langues. La reprise tout en douceur de The weight du groupe The Band fut chantée par tous les musiciens, chacun son refrain pour faire valoir leur propre talent. C’était magnifiquement bien interprété. Surveillez bien les programmations des salles et festivals dans votre région et faites-vous ce plaisir d’aller l’entendre.

Vous voulez en connaitre plus sur ce fabuleux artiste , suivez ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=ye62ISyBOHA ça s’appelle , un homme et sa trail.

.

Avec ses petits pas de danse, ses mimiques comiques et ses accords rythmiques, Shane Murphy est taquin avec l’auditoire trop tranquille devant lui. Il nous a demandé de chanter avec lui …Iko, Iko et les Oh, OH, OOH à plusieurs reprises. Nous avons réussi à son grand bonheur… Get Religion, son tout nouvel album était d’actualité. Mais il ne faut pas se surprendre d’être impressionné par ses prestations toujours renversantes et débridées… car Shane ne fait rien d’intégral. Il amalgame avec brio son répertoire et celui de ses pairs pour façonner quelque chose de mélodieux, d’original et d’audacieux.

.

.

Comment vous présenter Colin Moore….. Une douceur pour l’âme. Un timbre de voix qui vient caresser ton coeur et le remplir d’amour.

En diapason, guitare acoustique et électrique avec Ryan Battistuzzi. Sincère merci, ce fut un moment d’allégresse et de zénitude de pouvoir vous entendre.

.

.

La jolie Angélique Francis, avec sa contrebasse et son style particulier très festif. Elle était aussi de la programmation de Tremblant et nous pourrons la revoir à Trois-Rivières en Blues dans quelques jours.

La visite de nos cousins français, les Flyin Saucers Gumbo Special n’est pas passée inaperçue non plus avec leurs petits airs cajuns. Leur belle musique nous a fait danser.

De l’Australie, le claviériste Lachy Doley est à sa troisième visite chez nous. Il devient envouté quand il frôle les notes de ses claviers… Voodoo Child sous les mains de Lachy ça déménage sur un moyen temps!

.

Pour clore cette dernière soirée, c’est Albert Cummings du Massachusetts muni de sa Fender à six cordes, qui nous avait concocté un listing électrifiant. Son regard bleu azur est admiratif et il s’émerveille devant les gens encore présents et festifs. Nous avons fredonné avec vigueur sa pièce ‘’The Blues make me feel so good’’ oh yeahhhhh.

.

.

Pour cette 15 em édition nous avons eu une programmation haute en performances grâce à Yannick Lambert qui sait dénicher de nouveaux talents et nous les faire découvrir. L’organisation a fait tirer une belle guitare électrique signée par tous les guitaristes qui étaient de la programmation cette année. C’est Gaétan Sansregret l’heureux élu, un des bénévoles assidus depuis plusieurs années.

.

Jean -Francois Desputeaux de BluesQuebec est le photographe attitré depuis plus de 15 ans à ce festival. Il nous avait préparé un album photos souvenirs de tous les musiciens et artistes qui y sont passés. Un bel ouvrage de 90 pages avec plus de 350 photos… Le gagnant est M. René Chabot. Félicitations !

.

Alors, chapeau à tous les bénévoles qui y mettent tout leur coeur, leur énergie et leur passion pour nous accueillir avec le sourire et la bienveillance. Nous avons eu un week-end spectaculaire !

.

Nathalie Leblond BluesQuebec

Jean-François Desputeaux crédit photo

Vous pouvez aller voir le reste de la galerie photo en suivant ces liens …

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.