Hell Bent With Grace

Récipiendaire à plus de six occasions au Maple Blues Awards en tant que meilleure chanteuse de l’année, Angel Forrest nous offre son onzième album en carrière Hell Bent With Grace.

Elle a pris un an à l’écrire, ce fut pour elle un bel exutoire émotionnel. On s’aperçoit qu’en vieillissant on vit des bouleversements de tous les aléas de la vie et que l’indulgence est de mise pour passer au travers.Un son, un répertoire qui n’a rien avoir avec ses autres opus. Très personnelle, c’est une réconciliation avec elle-même qu’elle a couché sur papier et nous l’offre de magnifique façon.

Des titres comme Menie The Monster pour faire référence à la fichue ménopause et aux transformations à laquelle toutes les femmes font face. Indian Moon inspiré d’un voyage que lui a offert l’homme de sa vie…. Une mission spirituelle, qui change la vision de notre existence et nous ramène vers l’essentiel…L’amour. Get it on qui nous fait se dandiner allégrement le popotin avec des solos de guitare raffinés exécuté par Ricky Paquette, Oh yeah, get it on tonight ! Ain’t no Doubt où l’on peut entendre la symbiose vocale des deux guitaristes. Looking Glass, LA toune dynamique de l’album écrit pour ses filles, ça fait sortir le méchant et surtout le plus beau. The Blame Game, une chanson écrite en mémoire de son ami Billy Ford. Les touchantes de l’album, Bea l’enivrante, Grace un hommage aux femmes qui font le même métier qu’elle… Shine On ma belle Angel et cette douceur composée pour sa maman Marigold. Mother Lover et Bane Lorraine qui ont-elles aussi leurs raisons d’être.

Les croquis dans son petit carnet de notes musicales sont dessinés par l’une de ses magnifiques filles Dylan et la fleur pour la pièce Marigold par sa maman

Ce soir-là, au D’Auteuil de Québec avec ses deux comparses de longue date à laquelle s’est joint à la batterie Marc-Antoine Dauphin et Joanie St-Amant à la basse, nous ont offerts cette compilation écrite et composé avec sensibilité et plein d’amour. En complicité avec Denis Coulombe et Ricky Paquette qui ont participé avec elle à la réalisation et la production dans cette aventure musicale.

Ce bel ange, nous touche depuis maintenant plus de 32 ans. Et toutes les fois elle nous envoûte de son intensité et sa douceur en même temps. Hell Bent With Grace c’est vibrant, enivrant et d’une sonorité teintée de R&B, rock et de la plus belle musique du monde le Blues

Merci Angel de ce partage, je t’adore

Nathalie Leblond BluesQuebec.com

https://www.angelforrest.ca/?lang=fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *