Come Around : Rob Lutes

Rob Lutes /  Titre: Come Around / Label: Lucky Bear Records / Date de lancement: 16 avril 2021 / Durée: 37.30 minutes.

1-Knives / 2-Lightning / 3-That Bird Has My Wings / 4-Come Around / 5-Work of Art / 6-In My Time of Dyin’ / 7-Fisherman’s Rest / 8-Shediac Bridge / 9-Amsterdam / 10-Waiting for You /    11-By and By / 12-Away.

Le musicien-chanteur-guitariste folk-blues montréalais Rob Lutes, originaire du Nouveau-Brunswick, a lancé le 16 avril dernier son huitième album solo intitulé Come Around. Possédant un parcours professionnel des plus inusité, il est avant tout un excellent pédagogue. Rob est membre de plusieurs organisations et associations qui touchent l’enseignement de la musique Blues autant au Canada qu’en Europe. Depuis 2000, il donne des ateliers sur l’histoire du Blues et la composition de chansons dans les écoles du Québec et du reste du Canada. C’est ainsi qu’il s’est forgé une excellente réputation en tant que parolier.

Rob Lutes
Rob Lutes

Notre artiste s’est entouré de son éternel complice et producteur du disque Rob MacDonald qui joue également de la guitare acoustique, électrique, dobro et mandoline. Les autres complices sur cet album sont Solon McDade à la basse, Mario Telaro à la batterie et percussions, Bob Stagg au piano, Wurlitzer et orgue et les choristes Annabelle Chvostek et Kim Richardson. Fait exceptionnel, l’album fut enregistré dans six studios différents en raison de la pandémie mais le résultat final est splendide, on vogue sur un mélange de folk, de blues et d’Americana. L’album compte douze pièces dont onze originales et un cover blues trad.; In My Time of Dyin’. Les enregistrements sont très bien dosés et d’une qualité sonore remarquable.

À l’écoute, Lutes nous réconforte et nous fait du bien. Il raconte avec sagesse et humour des histoires sur des sujets aussi variés que l’espoir (Lightning), des lieux marquants de son enfance (Fisherman’s Rest, Shediac Bridge et Amsterdam), quant à la pièce That Bird Has My Wings, elle lui a été inspirée d’une histoire tirée du livre de Jarvis Jay Masters (the autobiography of an innocent man on death row). Cet album est excellent, plein d’émotions. Rob Lutes nous chuchote à l’oreille ses mots et nous berce avec sa voix enrouée si unique enrobée divinement par la subtilité de ses arrangements musicaux… Bref, un bijou d’album.

Jean-François Desputeaux

Blues Québec

Rob Lutes
Rob Lutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.