North de Martin Larose

Assurément mon coup de cœur du moment !

Oh Wooooow ! Je peux juste vous dire que ça sonne en ta… cet album-là. Je ne connaissais ni d’Ève, ni d’Adam ce merveilleux artiste qu’est Martin Larose mais il est à découvrir c’est certain et à voir, ça c’est sûr ! 

 À lire sa biographie, il possède un bagage de connaissances, d’expériences et de collaborations musicales incommensurables. Et par le fait même co-propriétaire avec Claude Ouellet du studio d’enregistrement Septentrio au Sagnenay où il réalise des albums pour les artistes de la région, du Québec et sur la scène internationale. Du Jazz, du Blues, du Rock et tous ces dérivés, son répertoire est très varié. Curieuse de nature, j’ai tendu l’oreille sur quelques autres de ses albums qui sont à la fois révélateurs de ses nombreux talents tant à la guitare qu’au banjo, steel guitare, électrique\acoustique, synthétiseur et même du la Harp guitare wow quel beau son cet instrument… 

La première toune de l’album Willy Funka nous donne le ton, et c’est quasi impossible de ne pas lever le volume, claquer des doigts et se déhancher allègrement, car cet album et indéniablement un must à se procurer. Du bonheur en 7 doses…

North a vu le jour en 2020, mais dû aux circonstances de pandémie, il est passé sous le radar. Mais rien ne nous empêche aujourd’hui de savourer ces rythmes accrocheurs et endiablés qu’il nous offre. Un album quasi instrumental à l’exception de la 5em pièce, une reprise en l’honneur de notre regretté Bob Walsh If you wanna love me avec la collaboration en voix de Cynthia Harvey. Assez punchée, une cadence vigoureuse et une voix toute en puissance… La guitare mélodique et généreuse sur la plage #7 Song for mom qui est offerte par Martin, nous démontre à quel point cet artiste est doué et habile… 

 Martin Larose est assurément une très belle découverte et ses collaborateurs le sont tout autant, Frank Corneau, Rej Blackburn et Jimmy Bolduc tous trois bassistes, ils se partagent quelques pièces de cet opus. David Simard assure la partie batterie. Ainsi que Louis Tessier et Fred Riverin qui eux aussi se donnent en solo de guitare sur quelques compositions de même que Jérôme Munger aux claviers.  

En tout cas, je n’ai pas perdu le « North » en l’écoutant. Je me suis retrouvée assez vite en pleine décharge électrique et dynamisante ! Un album groove savoureux, que je vous recommande. Prenez le volant, ouvrez les fenêtres, poussez-le dans votre lecteur et on est parti pour une belle ride…. Attention, soyez avisé…. parce que ça décoiffe sur un moyen temps cet album là ! 

Nathalie Leblond BluesQuebec.com 

https://www.martinlarose.com/

If you wanna love me avec Cynthia Harvey

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.